SONNET 17

Lawrence, d’un vertueux père vertueux fils °, à présent
Que les champs sont détrempés, et les chemins boueux,
Où aurons-nous l’occasion de se voir, et au coin du feu
De s’aider à passer un jour mélancolique. Que gagne-t-on
En affrontant la dure saison : le temps passera
Plus doucement, jusqu’à ce que Favonius ° à nouveau ne souffle
Sur la terre gelée ; et ne revête d’un habit neuf
Le lys et la rose, qui ne sèment ni ne filent. °
Quel délicat repas fera notre festin, léger et raffiné,
Du goût attique, avec du vin, que nous quitterons
Pour écouter un luth bien joué, ou la voix habile
Pousser des notes immortelles et un air de Toscane ?
Celui qui peut juger de ces plaisirs, et s’exempter
De les interrompre souvent, ne manque de sagesse. °

Traduit de l’anglais par ©Maxime Durisotti

  • Le dédicataire du sonnet est Edward Lawrence, fils d’Henry Lawrence, qui fut président du Conseil d’Etat de Cromwell. Le fils, visiblement ami du poète, devint membre du parlement (MP) à la fin de sa vie.
  • Favonius : dans la mythologie latine, dieu du vent (favorable) qui vient de l’ouest.
  • cf. Mt. 6, 28-9 : « And why take ye thought for raiment? Consider the lilies of the field, how they grow; they toil not, neither do they spin: / And yet I say unto you, That even Solomon in all his glory was not arrayed like one of these. » (KJV)
  • « spare / To interpose » est ambigu : dans la phrase, soit « spare » signifie épargner de faire quelque chose, soit se réserver du temps pour faire cette chose. J’ai choisi la première solution, sans avoir consulté de discussion critique.

SONNET 17

Lawrence, of virtuous father virtuous son,
Now that the fields are dank, and ways are mire,
Where shall we sometimes meet, and by the fire
Help waste a sullen day, what may be won
From the hard season gaining? Time will run
On smoother, till Favonius re-inspire
The frozen earth, and clothe in fresh attire
The lily and rose, that neither sowed nor spun.
What neat repast shall feast us, light and choice,
Of Attic taste, with wine, whence we may rise
To hear the lute well touched, or artful voice
Warble immortal notes and Tuscan air?
He who of those delights can judge, and spare
To interpose them oft, is not unwise.

Advertisements