Autour de Heinrich Heine. Poèmes, et Le Livre de Le Grand

Heinrich Heine, La Mer du Nord, traduit par Claire Placial

Première partie (1825)
I. Hommage
II. Crépuscule
III. Coucher de soleil
IV. La nuit sur la plage
V. Poséidon
VI. Déclaration

VIII. Tempête
IX. Mer calme
X. Fantôme marin
XI. Purification
XII. Paix

Deuxième Partie (1826)

I- Salut à la mer
II- Orage
III- Le naufragé
IV- Coucher de soleil
V- Le chant des océanides
VI- Les Dieux de la Grèce
VII- Interrogations
VIII- Le Phénix
IX- Au port
X- Épilogue

Heinrich Heine, Le Livre de Le Grand, traduit par Claire Placial

Le livre de Le Grand, inclus dans les Tableaux de voyage, est un récit à la nature curieuse. Sa construction, en apparence décousue, est en réalité très maîtrisée, d’autant que sautant d’un thème à l’autre, Heine en revient à son point de départ (voir la traduction du premier chapitre) : « Elle était aimable, et Il L’aimait ; Lui en revanche n’était pas aimable, et Elle ne L’aimait pas (pièce ancienne). Le texte est largement autobiographique, notamment en deux de ses étapes : l’évocation de l’enfance du poète, aux chapitres 6 à 10, et l’élaboration de ce qu’on pourrait appeler l’art poétique de Heine – terme du reste bien grandiloquent pour un auteur que le rire ne quitte guère, mais néanmoins les propos sur l’art et l’écriture dans Le Livre de Le Grand, même s’ils s’expriment à travers la satire des contemporains, sont à prendre au sérieux.


Poèmes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s