Claire Placial

J’ai jusqu’ici essentiellement traduit des textes en prose de Goethe et de Heine et travaille actuellement à une nouvelle traduction des Reisebilder de Heinrich Heine (Tableaux de voyage). Je fais occasionnellement des excursus traductifs vers le baroque allemand (Opitz) et vers la poésie italienne.

J’ai soutenu en 2011 une thèse intitulée « Pour une histoire rapprochée des traductions. Étude bibliographique, historique et linguistique des traductions en langue française du Cantique des cantiques publiées depuis la Renaissance », préparée sous la direction de Jean-Yves Masson.

L’histoire et la théorie de la traduction et l’histoire des théories linguistiques sont mes domaines de recherche principaux. Je tiens depuis début 2012 le carnet de recherche Langues de feu, hébergé par la plate-forme Hypothèse, et consacré à la pensée de la traduction, à la réflexion sur l’enseignement de la traduction, et plus généralement à ce qui a trait à la notion d’esprit des langues.

Je suis actuellement professeur de français en Seine-Saint-Denis.

Publicités

1 réflexion à propos de “ Claire Placial ”

  1. des excursi ? somme toute, la question de savoir comment s’incorporent à une langue les mots issus d’une autre, et comment s’appliquent ou ne s’appliquent pas les règles locales de grammaire (celles de départ ou celles d’arrivée) n’est à mon sens pas définitivement tranchée. Et puis, quelle nécessité d’utiliser un mot étranger quand un mot français existe bel et bien (surtout vu la redondance avec occasionnellement) ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s